Des nouvelles

Toujours bonnes

covid-19 & flotte auto

covid-19 & flotte auto

En pleine crise sanitaire et économique, nombreuses sont les flottes dans le besoin de réduire leurs coûts suite à l’arrêt ou la forte réduction de leur activité. Que faire ?
Tout d’abord, il ne faut pas oublier l’objectif : permettre à l’entreprise de limiter les coûts de la flotte automobile le temps nécessaire, sans pour autant nuire en cas de reprise de l’activité. Il faut apporter à l’entreprise la marge d’adaptation nécessaire à notre situation économique incertaine.

Nous vous donnons nos meilleurs conseils pour optimiser votre flotte post-covid:

Auditer son parc et identifier les économies réalisables

On le sait, la crise sanitaire a eu un grand impact économique et des répercussions sur les trésoreries des entreprises. Réaliser un audit va donc identifier les dépenses potentiellement optimisables pour les mois à venir en ce qui concerne l’utilisation des véhicules. On pense notamment aux frais d’immatriculation, frais de carburant, frais d’entretien… Les identifier est l’étape obligatoire pour les maîtriser.

Revoir les conditions de durée/kms

Avec les confinements et restrictions sanitaires, les véhicules ont été sous-utilisés voire mis à l’arrêt. Il est donc peut-être (certainement) nécessaire de faire réduire les loyers mensuels si le kilométrage annuel est revu à la baisse.

Rallonger la durée des contrats de location

Toujours pour la même raison redondante, les délais de livraison sont actuellement plus longs. En effet, les constructeurs ont été extrêmement touchés, ce qui ne leur permet qu’une reprise progressive. Pour éviter un manque de véhicules dans le parc lors de vos renouvellement de contrats (peu pratique, n’est-ce pas), il est plus judicieux d’étendre ces derniers pour quelques mois en attendant le retour d’un marché fluide.

Réaffecter les véhicules en fin de contrats

Entre les reprises et les tentatives de rattrapage des retards, ça peut créer des bouchons. On le sait, si tout le monde roulait à la même vitesse, il n’y aurait pas d’embouteillages. Ainsi, si certaines sociétés ont moins de difficultés que d’autres à reprendre leur croissance, il est amplement conseillé de réaffecter les véhicules en fin de contrat aux nouvelles recrues ou à l’autopartage : on conserve ses véhicules à moindre coût pour faire perdurer une mobilité satisfaisante jusqu’à retrouver la stabilité.

Etudier les modèles exotiques

Comme dit précédemment, la production des véhicules et notamment des modèles les plus demandés entraîne une augmentation des délais de livraison. Il est peut-être temps de changer ses habitudes, casser la routine, et de s’intéresser à des marques et modèles alternatifs plus disponibles et tout aussi satisfaisants aux besoins de mobilité. Le tout, plus rapidement, et nous n’avons plus le temps d’attendre ! Faites preuve de flexibilité.

Envisager la LMD/LCD

Il est préférable pour les entreprises de prolonger l’usage des véhicules déjà en parc et d’envisager les locations de courte à moyenne durée en attendant d’être avancé dans le carnet de commandes.

Revenir sur les articles

D'autres questions.. ?