Des nouvelles

Toujours bonnes

TOP 3 : pourquoi externaliser la gestion de sa flotte ?

TOP 3 : pourquoi externaliser la gestion de sa flotte ?

De nombreuses entreprises gardent la gestion de la flotte automobile en interne alors, pourquoi l’externaliser ?

1. La satisfaction salarié

La satisfaction salarié : n’est-ce pas une priorité garante de la motivation de vos collaborateurs ?

Ces derniers passant bien souvent une grande partie de leur temps en voiture et en déplacement, leur apporter les meilleurs services, les mieux adaptés, avec les meilleurs intervenants n’est-il pas évident ?
La solution : de l’expertise, afin d’allier gestion de la mobilité à optimisation des coûts, gain de temps, amélioration de service et même transition écologique. Que de missions complexes et chronophages qui, mal gérées et coordonnées, posent rapidement des problèmes à la chaîne.
En effet, beaucoup d’entreprises comptent sur le DAF, qui fait aussi RH, qui fait aussi gestionnaire de flotte, etc. Il ne peut assurer un service de qualité et complet comme nécessaire.

2. Le fleeter, le héros à 3 bras

En effet, un fleeter est le héros de la flotte. Il est le prestataire qui gère la totalité ou une partie de la flotte automobile d’entreprise. Le fleeter, ou responsable de parc, est un héros à trois bras :

  • Le premier bras gère l’humain, alias les conducteurs. Ça passe par suivre leur conduite, la prévention, gérer les commandes et livraisons (pour qu’ils aient le nécessaire à temps), ainsi que les forfaits post-stationnements.
  • Le second gère les véhicules confiés par les clients. Ça passe donc par tout l’entretien des véhicules à assurer (opérations de maintenance, contrôles techniques, vérifier les réparations, nettoyage, l’approvisionnement en carburant, le potentiel relai…) avec les prestataires les plus fiables et intéressants.
  • Le dernier gère le conseil et l’accompagnement. En résumé, le fleeter doit assurer un suivi en temps réel et complet des véhicules grâce à des outils performants, conseiller pour optimiser à chaque action concernant la flotte, pouvoir proposer la motorisation, l’assurance ou le modèle le plus adapté et intéressant en fonction de l’avancée des lois, des besoins, et autres année par année.

3. « Loueur only », ou gestion inaccomplie

En effet, le loueur saura vous conseiller pour la partie véhicule, évidemment, et est indispensable pour gérer un parc automobile d’entreprise. Il est votre bras droit, certes, mais comme dit précédemment, une gestion de flotte irréprochable a besoin de trois bras. Se reposer sur l’unique aide du loueur est donc, naturellement, bancal. Le fleeter aura le rôle de conseiller sur un angle plus large et une recherche permanente d’adaptation aux besoins et l’optimisation. Par exemple, votre loueur ne contactera pas vos collaborateurs pour suivre leur kilométrage et optimiser les coûts : ce n’est pas son travail. Il se contentera d’adapter la facture en cas de sur-roulage. Il ne vous conseillera pas non plus d’aller chez son concurrent si un modèle y est plus intéressant pour vous.

Alors, ça part ?

Revenir sur les articles

D'autres questions.. ?